Traces One cover art

REGRM 004 / Various Artists

Traces One

  • 1.1. Beatriz Ferreyra: L’Orvietan (1970) (12:58)
  • 1.2. Philippe Carson Turmac (1961) (9:45)
  • 2.1. Edgardo Canton I palpiti (1966) (7:59)
  • 2.2. Francis Régnier Chemins d'avant la mort (1968) (4:20)
  • 2.3. Mireille Chamass-Kyrou Etude 1 (1960) (5:09)

PLEASE NOTE: We currently do not have the licence to hand out download codes for the Recollection GRM series.
This will hopefully change in the future. Thank you for your understanding

Digital Transfer: Jonathan Fitoussi
Cut by Rashad Becker at Dubplates & Mastering, Berlin, June 2012
Layout: Stephen O'Malley
Translations: Valérie Vivancos
Coordination GRM: Christian Zanési & François Bonnet
Executive Production: Peter Rehberg

Beatriz Ferreyra L’Orvietan (1970)
Œuvre composée en deux mouvements distincts, le premier d’origine électronique, le second concrète. Ces deux sources différentes ne se rencontrent pas, elles tendent à la fois vers un antagonisme sonore et vers une complémentarité d’esprit.

Philippe Carson Turmac (1961)
Cette œuvre a été réalisée à partir des bruits de machines des usines Stuyvesant (Hollande). Trois mouvements qui s’enchaînent : c’est d’abord l’envoûtement des rythmes et une montée qui détache progressivement l’auditeur de la réalité mécanique. C’est ensuite un mouvement plus animé, tout en contrastes. La troisième partie est un long crescendo en intensité, en densité, en épaisseur, qui aboutit à un paroxysme. “Ainsi est transposée, ennoblie, magnifiée, l’ambiance sonore du milieu de travail” (J. ROY.) 1961.

Edgardo Canton I palpiti (1966)
« Pendant quelque temps j’ai cru que Gaetano Donizetti avait écrit une Aria qui s’appelait « I palpiti… » Il n’en est rien paraît-il. Tant Pis. Ce titre a acquis pour moi une valeur d’évocation liée au plaisir que la musique de ce compositeur me cause. Et puis tout aussi bien que les cœurs passionnés des « prima donna » donizettienne, tout ce qui vit, palpite, frissonne, tremble. Ce sont ces qualités de la vie que j’ai essayé de faire passer ici. (E.C.)

Francis Régnier Chemins d\'avant la mort (1968)
Chemins d’avant la mort est l’une des rares œuvres réalisées par Francis Régnier au GRM, dont il était le coordinateur technique. C’est une pièce courte, composée comme un geste, une déflagration dramatique tendue entre deux fils sonores apparaissant et retournant au silence.

Mireille Chamass-Kyrou Etude 1 (1960)
« L’Etude 1 se compose de trois séquences, dont les deux premières développent chacune un objet sonore unique. Celui qui donne naissance à la première est caractérisé par un crescendo-decrescendo dissymétrique et par une matière dont le grain est constamment varié. La deuxième séquence multiplie un objet sonore réduit à son attaque en éléments minuscules se répartissant en trois zones que différencient la densité globale et la grosseur des éléments : molécules géantes, constellations plus dédiées et fines poussières sonores. Celles-ci se condensent peu à peu dans la troisième séquence, qui est une strette en kaléidoscope ».

Beatriz Ferreyra L\' Orvietan (1970)
Work composed of two separate movements, the first drawing from electronic sounds, the second from concrete ones. These two sources do not meet, they equally tend towards sound antagonism and a complementarity of spirit.

Philippe Carson Turmac (1961)
This work was created from the sounds of machines of the Stuyvesant factories (Holland). Three movements follow one another: first, the spell of rhythms and a build-up that gradually removes the listener from the mechanical reality. A more animated movement follows, full of contrasts. The third part is a long crescendo in terms of intensity, density and thickness, which results in a paroxysm. \"The noise environment of the workplace is thus transposed, ennobled and magnified\" (J. ROY.) 1961.

Edgardo Canton I palpiti (1966)
“For some time I thought that Gaetano Donizetti had written an Aria called \"I palpiti…\" but apparently this is not the case. Nevermind. This piece acquired an evocative value linked to the pleasure the music of this composer gives me. Just like the fervent \"prima donna\" donizetian choirs, anything that lives, also pulses, shivers and quivers. These are the qualities of life I have tried to convey here. (E.C.)

Francis Régnier Chemins d\'avant la mort(1968)
Chemins d\'avant la mort is one of the few works created by Francis Regnier at the GRM, where he was technical coordinator. It is a short piece, composed as a gesture, a dramatic blast stretched between two sound lines rising from and returning to silence.

Mireille Chamass-Kyrou Etude 1(1960)
“Etude 1 consists in three sequences, the first two each develop a single sound object.\" The one that generates the first sequence is characterized by an asymmetrical crescendo-decrescendo and a material whose grain constantly fluctuates. The second sequence multiplies a sound object reduced to its attack in tiny elements divided into three zones that differentiate the overall density and size of the elements: Giant molecules, more defined constellations and fine dust sound. They gradually condense in the third sequence as a kaleidoscopic stretto\".

© 2012 Recollection GRM.
Released in association with Editions Mego
Courtesy of INA-GRM.

Enter Code
x